Alors j’ai pris ma plume

Alors j’ai pris ma plume
Et j’ai taillé des verbes
J’ai porté des enclumes
Chassé la mauvaise herbe

C’est parce que d’infortunes
En marécages
Je nage
Que j’ai croisé la lune
De passage
En pas sages

Alors j’ai pris ma plume
Et j’ai jeté des mots
J’ai attrapé un rhume
Qui fait froid dans le do

C’est parce que d’illusions
En désamour
Je cours
Que j’ai crié ton nom
De parcours
En pas courts

Alors j’ai pris ma plume
Et mon courage aussi
A deux mains, dans la brume
Qu’importe les gorilles

C’est parce que d’infortunes
En marécages
Je nage
Que j’ai croisé la lune
De passage
En pas sages

Alors j’ai pris ma plume
J’ai mis mon beau chapeau
Et mon plus beau costume
Celui d’un sombre héros

C’est parce que d’illusions
En désamour
Je cours
Que j’ai crié ton nom
De parcours
En pas courts

Alors j’ai pris ma plume
Et j’ai taillé des verbes
J’ai porté des enclumes
Chassé la mauvaise herbe

Marc Dagher
(Dépôt SNAC décembre 2014)

Ce contenu a été publié dans Poems, Songs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Alors j’ai pris ma plume

  1. Véronique dit :

    Cela valait bien cette quelque cinquantaine de mots et l’impact sur celui qui les lit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *